Sucre au bonbon

Une recette toute bête mais qui fait un super cadeau quand on est pauvre (oui, ça sent le vécu), ça a de la gueule au moment de sucrer son thé, et surtout : c’est bon.

 

Il suffit de mixer du sucre avec des fraises Tagada, des bananes Bams ou d’autres bonbons mous (type guimauves, je ne testerais pas avec des bonbons gélatineux, perso), en ayant coupé les bonbons en 2 ou en 4 pour préserver la santé du pauvre mixer. Ne mixe pas les bonbons seuls, sinon la guimauve fond, colle aux lames, et après c’est la galère (ça aussi ça sent le vécu). Rajouter du sucre petit à petit.

Optionnel : rajouter quelques gouttes de colorant alimentaire et bien mixer pour mélanger la couleur.

 

        Image

Du sucre Tagada-Bams. C’est aussi bon que ça en a l’air.

Soupe de lentilles

 

  • bouillon de légumes ou de poulet

  • lentilles vertes

  • huile de noix de coco

  • au choix : carotte râpée, patate douce, oignon émincé, ail, tomate

  • curry

  • cumin

  • épinards

  • jus de citron

 

Chauffer l’huile de noix de coco dans une casserole moyenne à feu moyen. Faire sauter les lentilles, le curry et les légumes 5 minutes jusqu’à ce qu’ils soient plus mous.

 

Verser le bouillon et les autres ingrédients. Laisser bouillir, puis baisser le feu et laisser mijoter 45 minutes à 1h à couvert, jusqu’à ce que les lentilles et les lentilles soient mous.

 

Pour une texture plus crémeuse, mixer la moitié de la soupe puis rajouter à la casserole et mélanger pendant 3 minutes.

 

Rajouter le jus de citron et servir.

Fromage végétal à tartiner

Il s’agit de la même base que celle du « Nutella » maison, du tofu soyeux aromatisé. Je vais donc me contenter de recopier le tranquillement s instructions pour le tofu, c’est après que ça change.

 

  • 1L de lait de soja

  • 2 cuillères à soupe de vinaigre (au choix, j’utilise du vinaigre blanc) ou de jus de citron

 

Faire chauffer le lait de soja à la casserole. Pour que le lait bouille plus rapidement et qu’il ne brûle pas, on peut passer l’intérieur de la casserole sous l’eau sans l’essuyer avant de verser le lait de soja, mettre le feu au maximum dès le départ, et couvrir la casserole.

 

Couper le feu quand le lait est sur le point de bouillir, à l’apparition des premières bulles.

Ajouter le vinaigre ou le jus de citron.

Remuer, couvrir et laisser reposer 20-30 minutes. Le lait va cailler, c’est-à-dire qu’il va se déphaser en deux liquides, le petit lait et le lait caillé. C’est le lait caillé qui fera le fromage.

 

Verser dans un chinois (passoire à mailles très fines), ou dans une passoire dont le fond est tapissé de feuilles de sopalin. Laisser s’égoutter. Si la texture paraît encore trop liquide, on peut aider en pressant à la main ou à la cuillère. Il faut tout de même que cela reste humide, mais non détrempé.

 

Mettre dans un bol, assaisonner, et battre à la fourchette pour faire une sorte de crème. Si vous désirez une texture plus ferme, mélangez moins longuement.

 

Conserver 48h à 72h au réfrigérateur dans un récipient hermétique.

 

 

Version salée :

  • herbes aromatiques : ciboulette, persil, thym, ail

  • épices : cumin, paprika, curcuma, gingembre, muscade, curry

On peut rajouter de l’huile d’olive pour la texture, du jus de citron pour l’acidité typique des fromages et de la sauce soja pour saler.

 

Version sucrée :

  • lait de soja à la vanille ou au chocolat

  • épices : vanille, cannelle, cardamone

  • fruits coupés en dés : pomme, poire, kiwi, pêche, abricot, framboise, fraise, mirabelle, prune

On peut rajouter un sucrant liquide, comme le miel, ou un sirop.

 

 

Sources :

http://www.chaudron-pastel.fr/2014/05/02/faire-son-cottage-cheese-maison-lait-soja-vegan-vegetalien-sans-lactose-chevre-brebis/

http://www.antigonexxi.com/2013/11/05/fromages-vegetaux-maison-la-ricotta/

Epinards « à la marocaine » & « à la béchamel »

(ouais, je bouffe à tous les râteliers)

 

  • des épinards en cube congelés (hachés ou en branche)

  • de l’huile d’olive

  • de la farine

  • de la Maïzena

  • de l’ail

  • du cumin

  • du paprika

  • du persil
  • du piment
  • du sel

  • du poivre

  • du jus de citron

  • du lait (en poudre ou liquide)

 

Commencer par faire cuire les épinards, car ils sont congelés et mettent plus de temps. Mettre de l’huile d’olive dans une poêle à feu doux à moyen, ajouter l’ail et les cubes d’épinards (5 cubes par personne ou plus). Laisser cuire comme indiqué sur le sachet, en remuant de temps en temps.

 

Au milieu de la cuisson des épinards, faire la béchamel. Tu as le choix entre la faire avec du beurre ou avec de l’huile d’olive, je préfère l’huile d’olive parce que c’est moins gras et plus facile à faire. L’important c’est de mettre la même quantité de farine et de matière grasse. Pour une personne, on choisira deux cuillères à soupe de farine et d’huile d’olive ou de beurre (fondu) (ouais c’est chiant) (c’est pour ça que je préfère l’huile d’olive)

Mettre la matière grasse dans une casserole et laisser chauffer un peu (si tu utilises du beurre, attends qu’il mousse), rajouter la farine tamisée et remuer jusqu’à ce que le mélange prenne une petite couleur dorée.

Rajouter le lait froid et bien remuer. Avec du lait en poudre, c’est super simple : je mets de l’eau et je rajoute la poudre à volonté, ça permet en plus de faire varier l’onctuosité.

Le mélange fait des petites boules, c’est normal. Remue bien jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de boules ou de grumeaux dans le lait, et continue de remuer jusqu’à ce que la sauce ait une texture de sauce (plus ou moins épaisse selon ta volonté)

J’aime bien diluer de la Maïzena avec un demi verre d’eau et la mélanger à la sauce pour qu’elle soit plus légère, cette étape est facultative.

 

Quand la sauce a la consistance que tu désires, tu l’ajoutes aux épinards et tu remues pour incorporer.

Ajoute les épices et le jus de citron, remue bien.

 

Cette recette est un mélange home-made de deux recettes que des amies m’avaient conseillé, un mic-mac entre un bakoula et des épinards à la béchamel. Depuis, je ne mange les épinards que de cette façon.

Nutella maison

Je trouve que c’est plutôt honnête de commencer mon blog par une recette de Nutella, non ? En plus c’est cool, ça justifie mon pseudo.

Autant être honnête : j’ai testé plein de recettes, aucune ne m’a plu comme le « vrai » Nutella. Cela dit, celle-ci est vraiment économique, vegan si on veut, personnalisable presque à volonté, et fait bien son boulot. Contrairement à d’autres recettes, elle est simple, rapide, et ne nécessite pas un tas d’ingrédients hors de prix ou introuvables. Il faut se faire à l’idée qu’elle ne ressemble pas à du Nutella, c’est tout. Honnête, je disais.

 

Il faut :

– 1L de lait de soja à la vanille ou au chocolat

– 2 cuillères à soupe de jus de citron ou de vinaigre

– Du chocolat (noir, blanc, au lait : au goût)

– Facultativement, du chocolat en poudre, de l’huile de coco ou de noisette, du sucre vanillé, quelques gouttes d’arôme, du beurre de cacahuète, de noisette ou d’un autre oléagineux, bref, j’ai dit que c’était personnalisable ou pas ?

 

A 1.56€ le litre de lait de soja à la vanille, 1€35 les 3 tablettes de chocolat, je peux difficilement proposer plus abordable. Pour celleux qui ne l’ont pas déjà deviné à la liste ci-dessus, nous allons faire du tofu soyeux. Ce sera ce qui donnera la texture de cette recette, ainsi qu’une partie du goût, même si tu peux le faire avec du lait de soja non parfumé. En revanche, ça ne fonctionne qu’avec du lait de soja. Ça tombe bien, c’est le moins cher. Si tu ne savais pas que tu pouvais faire du tofu toi-même pour trois fois rien, t’as vraiment de la chance que j’aie décidé d’ouvrir un blog, toi.

 

***

Faire chauffer le lait de soja à la casserole. Pour que le lait bouille plus rapidement et qu’il ne brûle pas, on peut passer l’intérieur de la casserole sous l’eau sans l’essuyer avant de verser le lait de soja, mettre le feu au maximum dès le départ, et couvrir la casserole.

Couper le feu quand le lait est sur le point de bouillir, à l’apparition des premières bulles. Ajouter le vinaigre ou le jus de citron. Remuer, couvrir et laisser reposer 20-30 minutes. Le lait va cailler, c’est-à-dire qu’il va se déphaser en deux liquides, le petit lait et le lait caillé. C’est le lait caillé qui fera le tofu.

Verser dans un chinois (passoire à mailles très fines), ou dans une passoire dont le fond est tapissé de feuilles de sopalin. Laisser s’égoutter. Si la texture paraît encore trop liquide, on peut aider en pressant à la main ou à la cuillère. Il faut tout de même que cela reste humide, mais non détrempé.

Faire fondre des carrés de chocolat au bain marie ou au micro-ondes. Je ne donne pas de quantité parce que cela dépend du goût et de ce qu’on compte ajouter en plus dans la recette. On peut ajouter de l’huile de coco ou de noisette à cette étape pour rendre le résultat plus soyeux. Rajouter le tofu et battre vigoureusement à la fourchette. On peut goûter et rajouter ce qu’on veut à sa guise.

Ça se conserve 1 semaine au frigo. Facile, hein ?

***

Bon, et maintenant qu’on a abordé l’intérêt principal de cet article, laisse-moi me présenter (en d’autres termes, tu peux fermer la fenêtre maintenant, copain).

J’ai un prénom ainsi qu’un nom de famille, je suis née en 1990 et je suis miracul…étudiante en fin de parcours, dans la très douloureuse étape du mémoire, cette étape éreintante, exténuante, accablante et d’autres rimes en -ante du dictionnaire de synonymes, qui pousse pour éviter de souffrir à procrastiner en créant un blog de cuisine, par exemple. Ceux qui connaissent savent que je dis vrai.

L’idée de créer ce blog m’est venue parce que ma petite sœur va bientôt s’engager dans le terrible monde des études supérieures et que mes parents, ayant peur qu’elle crève la dalle, m’ont demandé de lui donner des conseils, et comme la pauvreté et la précarité extrêmes m’ont justement appris à utiliser ma créativité pour éviter de manger tous les jours des pâtes au beurre et pour me faire plaisir sans un rond, j’ai d’abord pensé à lui écrire un e-book de cuisine, et j’ai depuis évolué vers un blog dans l’idée de faire généreusement partager mes trouvailles au monde. Me remercie pas.

Voilà, tu sais tout. Enfin, tout ce que tu dois savoir, quoi.