Nutella maison

Je trouve que c’est plutôt honnête de commencer mon blog par une recette de Nutella, non ? En plus c’est cool, ça justifie mon pseudo.

Autant être honnête : j’ai testé plein de recettes, aucune ne m’a plu comme le « vrai » Nutella. Cela dit, celle-ci est vraiment économique, vegan si on veut, personnalisable presque à volonté, et fait bien son boulot. Contrairement à d’autres recettes, elle est simple, rapide, et ne nécessite pas un tas d’ingrédients hors de prix ou introuvables. Il faut se faire à l’idée qu’elle ne ressemble pas à du Nutella, c’est tout. Honnête, je disais.

 

Il faut :

– 1L de lait de soja à la vanille ou au chocolat

– 2 cuillères à soupe de jus de citron ou de vinaigre

– Du chocolat (noir, blanc, au lait : au goût)

– Facultativement, du chocolat en poudre, de l’huile de coco ou de noisette, du sucre vanillé, quelques gouttes d’arôme, du beurre de cacahuète, de noisette ou d’un autre oléagineux, bref, j’ai dit que c’était personnalisable ou pas ?

 

A 1.56€ le litre de lait de soja à la vanille, 1€35 les 3 tablettes de chocolat, je peux difficilement proposer plus abordable. Pour celleux qui ne l’ont pas déjà deviné à la liste ci-dessus, nous allons faire du tofu soyeux. Ce sera ce qui donnera la texture de cette recette, ainsi qu’une partie du goût, même si tu peux le faire avec du lait de soja non parfumé. En revanche, ça ne fonctionne qu’avec du lait de soja. Ça tombe bien, c’est le moins cher. Si tu ne savais pas que tu pouvais faire du tofu toi-même pour trois fois rien, t’as vraiment de la chance que j’aie décidé d’ouvrir un blog, toi.

 

***

Faire chauffer le lait de soja à la casserole. Pour que le lait bouille plus rapidement et qu’il ne brûle pas, on peut passer l’intérieur de la casserole sous l’eau sans l’essuyer avant de verser le lait de soja, mettre le feu au maximum dès le départ, et couvrir la casserole.

Couper le feu quand le lait est sur le point de bouillir, à l’apparition des premières bulles. Ajouter le vinaigre ou le jus de citron. Remuer, couvrir et laisser reposer 20-30 minutes. Le lait va cailler, c’est-à-dire qu’il va se déphaser en deux liquides, le petit lait et le lait caillé. C’est le lait caillé qui fera le tofu.

Verser dans un chinois (passoire à mailles très fines), ou dans une passoire dont le fond est tapissé de feuilles de sopalin. Laisser s’égoutter. Si la texture paraît encore trop liquide, on peut aider en pressant à la main ou à la cuillère. Il faut tout de même que cela reste humide, mais non détrempé.

Faire fondre des carrés de chocolat au bain marie ou au micro-ondes. Je ne donne pas de quantité parce que cela dépend du goût et de ce qu’on compte ajouter en plus dans la recette. On peut ajouter de l’huile de coco ou de noisette à cette étape pour rendre le résultat plus soyeux. Rajouter le tofu et battre vigoureusement à la fourchette. On peut goûter et rajouter ce qu’on veut à sa guise.

Ça se conserve 1 semaine au frigo. Facile, hein ?

***

Bon, et maintenant qu’on a abordé l’intérêt principal de cet article, laisse-moi me présenter (en d’autres termes, tu peux fermer la fenêtre maintenant, copain).

J’ai un prénom ainsi qu’un nom de famille, je suis née en 1990 et je suis miracul…étudiante en fin de parcours, dans la très douloureuse étape du mémoire, cette étape éreintante, exténuante, accablante et d’autres rimes en -ante du dictionnaire de synonymes, qui pousse pour éviter de souffrir à procrastiner en créant un blog de cuisine, par exemple. Ceux qui connaissent savent que je dis vrai.

L’idée de créer ce blog m’est venue parce que ma petite sœur va bientôt s’engager dans le terrible monde des études supérieures et que mes parents, ayant peur qu’elle crève la dalle, m’ont demandé de lui donner des conseils, et comme la pauvreté et la précarité extrêmes m’ont justement appris à utiliser ma créativité pour éviter de manger tous les jours des pâtes au beurre et pour me faire plaisir sans un rond, j’ai d’abord pensé à lui écrire un e-book de cuisine, et j’ai depuis évolué vers un blog dans l’idée de faire généreusement partager mes trouvailles au monde. Me remercie pas.

Voilà, tu sais tout. Enfin, tout ce que tu dois savoir, quoi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s